Category Archives: antichat fr reviews

Mes createurs d’applications avant qu’ils ne soient celebres : Sean Rad de Tinder

Dans Ce texte, nous allons parcourir l’histoire de Sean Rad, le fondateur de l’application de rencontres omnipresente – Tinder.

Tinder n’a pas invente le concept de balayage a gauche et a droite – les gestes font partie integrante de l’interface utilisateur des smartphones. Mais ce que Tinder a fait, c’est de l’utiliser si rapidement que c’est devenu un phenomene culturel, reference dans toute la culture pop et imite par d’innombrables autres applications.

De Chris Calmeyn, co-fondateur de Scout :

[…] le balayage de Tinder (est) un modele d’interface utilisateur, plus que toute autre chose. C’est juste un excellent moyen de traiter les informations vite.

En glissant vers la gauche ou J’ai droite, vous indiquez si vous aimez ou non quelque chose (ou dans le contexte de Tinder, un quidam), sans avoir a selectionner oui, non, kiffe, n’aime nullement ou toute autre action arbitraire. Mais reussir concernant le co-fondateur de Tinder, Sean Rad, n’a gui?re ete aussi simple que de glisser a gauche ou a droite.

Sean Rad : Les premieres annees

Sean Rad reste ne au milieu des annees 80 de parents iraniens qui avaient emigre a toutes les Etats-Unis au sein des annees 70. Continue reading

Le « delire cosmique » de Melenchon peut-il freiner l’obsolescence programmee des meetings ?

Presente comme « immersif et olfactif », le dernier meeting de Jean-Luc Melenchon, qui s’est tenu le 16 janvier soir a Nantes, a prouve une nouvelle fois la capacite du leader une France insoumise (FI) a avoir un coup d’avance sur ses concurrents dans la mise en spectacle de sa campagne.

Mais le deploiement de dispositifs technologiques n’est-il nullement finalement contre-productif ?

Ce pourrait etre le dernier transhumaniste a J’ai mode en pleine conference TED. Debout au c?ur une foule, il designe une planete, qui se deploie dans un somptueux panorama a https://besthookupwebsites.org/fr/antichat-review/ 360 degres au milieu de notre galaxie. Le spectacle est enchanteur, des etoiles semblent penetrer la salle. On voudrait profiter eternellement « du silence eternel de ces espaces infinis » mais le tribun laisse peu d’espace a toute forme de meditation pascalienne. Cela nous parle de Gutenberg, de Gagarine, de l’espace au-dela des biotopes, celui que nous avait predit des le XVIe siecle le dominicain Giordano Bruno. Cet espace depuis lequel nous pourrions, enfin, embrasser notre humaine condition, par-dela l’integralite des cases identitaires dans lesquelles « d’autres » (suivez mon regard) souhaiteraient nous enfermer. Continue reading